23 juillet 2006

MERCI

MERCI

MERCI à  tous ceux qui ont aidé Patimat

MERCI aux familles qui ont accueilli Patimat :
sans elles, tout cela n'aurait pas été possible !

" Cacher Patimat pour l'aider à vivre libre nous a aidé à trouver notre propre liberté, celle d'agir avec le coeur et non par la peur."

" Cacher une petite fille comme Patimat pour éviter son expulsion vers ce funeste destin ne demande pas de longues réflexions sur la désobéissance que cela engendre. L'évidence est là, le côté humain prime et l'instinct de protéger agit comme pour nos propres enfants.
La désobéissance vaut mieux que la lâcheté."

" J'ai accueilli Patimat chez moi un certain temps, sans rien savoir de son histoire, simplement pour protéger et aimer une petite fille de 6 ans qui risque sa vie. Je me suis transformée, dans la minute qui a suivi son arrivée, en maman remplaçante.
C'est une expérience très riche de suivre son instinct et son coeur malgré l'interdiction d'héberger et le risque de 30000€ d'amende et cinq ans de prison. Tous les amis que j'ai rencontrés auraient fait de même s'ils avaient eu cette liberté.
J'ai senti une grande solidarité autour de nous. N'ayons pas peur de désobéir devant l'injustice... des réseaux se créent, des amitiés se nouent, de nouvelles idées naissent.
Je suis en admiration devant l'immense courage de Sakinat et de Patimat."

" Je souhaite dire mon immense bonheur et soulagement devant ce dénouement (provisoire), mais ne souhaite pas apparaître au grand jour, estimant pour de multiples raisons que ce n'est pas approprié.
Je souhaite cependant communiquer au public ma joie et celle de ma famille d'avoir accueilli la petite Patimat
et l'enrichissement  que nous en avons tiré, malgré les moments de tension et de tristesse vécus au côté d'elle.
Je voudrais aussi réaffirmer que dans ces temps déshumanisés il est urgent de désobéir devant l'injustice, la peur, le "sécuritarisme" généralisé, l'égoïsme de notre civilisation et que les valeurs du coeur priment toujours sur celles des lois !
La résistance ne fait que commencer sur beaucoup de fronts et il ne faut surtout pas en avoir peur, mais rester solidaires et humains ensemble."

"Pour de multiples raisons, nous, en tant que famille d'accueil, préférons garder l'anonymat en vue d'autres combats à venir.
Cependant, que cette victoire dans l'esprit de la désobéiossance civile puisse encourager d'autres personnes à faire face devant l'injustice. Ceci est une victoire des droits de l'homme, qui sont aujourd'hui gravement menacés.
Rappelez-vous également que nous pouvons tous être demain, des sans-papiers en demande d'asile. Le monde sécuritaire que l'on nous propose est une réponse qui aggrave la peur de l'autre et nous ferme les yeux et le coeur, et qui par ailleurs sert des intérêts totalement étrangers à notre tradition humaniste, fondée sur l'ouverture et le respect de l'autre dans sa différence."

" Etant candidat comme famille d'accueil pour Patimat, j'ai vu ce qu'elles ont apporté à cette petite fille : un espace de liberté et de sérénité, autant qu'il fut possible dans ce monde tourmenté aujourd"hui. Ces familles demandent au nom de ceux qui connaissent l'errance et l'abandon, et parfois la désolation, de respecter leur volonté d'anonymat.
Il faut leur accorder la faculté d'être des lieux d'asile, des refuges, comme des lieux sacrés infranchissables d'autrefois."

Posté par mantopoulos à 14:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur MERCI

    Des enfants à la rue dans le Loiret!

    Dans le Loiret, la préfecture pratique le « tri sélectif » avec des enfants et des familles précaires !

    Depuis début juillet le comité de soutien aux familles hébergées à l’hôtel « Abrésid’» (Saint Jean de Braye – Loiret) intervient auprès des autorités pour qu’elles puissent vivre décemment et refuser qu’elles soient déplacées d’hôtel en hôtel.

    Ces familles sont intégrées à la vie de Saint Jean de Braye depuis plusieurs années pour certaines (leurs enfants y sont scolarisés)

    La Préfecture du Loiret a décidé de modifier le dispositif d’aide, qui passe d’un système humanitaire (droit pour tous d’avoir un toit) à un système administratif (« tri » des familles en fonction de leur situation administrative)
    C’est une association (ADAGE) qui a été missionnée par la Préfecture pour faire ce tri…et qui est censée faire un accompagnement social..

    QU’EN EST-IL ??
    Des exemples de l’absurdité de la situation :

    ► Mme X avec deux enfants scolarisés à St J. de Braye se rend à l’ADAGE le 25 juillet, le lendemain elle apprend que 5 nuitées lui sont payées du 26 juillet au 1er août. Le 26, un courrier lui signifie qu’elle n’est plus prise en charge à compter du 26 juillet ! Le 28, elle se rend à l’ADAGE pour explication, on l’envoie pour 15 jours dans un hôtel d’Olivet !


    ► Malgré leur engagement à tenir compte de la scolarisation des enfants depuis 4 ans à St Jean de Braye et de leur inscription au centre aéré on propose à Mme X de partir à Olivet pour 15 jours et ensuite ??

    ► Mme Y est en fauteuil roulant .Elle est suivie depuis 2 ans par un médecin en qui elle a confiance et qui est proche de l’hôtel, on lui propose de partir à Olivet pour 5 jours, certes dans une chambre adaptée mais les structures de soins seront loin et elle perdra l’entourage affectif et social qu’elle a construit en 2 ans…

    D’autres familles à Orléans subissent le même sort, elles nous ont appris qu’il leur arrivait de partir d’un hôtel pour y revenir 3 semaines après (0ù est l’économie ??)

    Nous résistons depuis un mois maintenant. Mais mardi, les familles devront sûrement changer d’hôtel, pour des durées très courtes et nous risquons d’en retrouver à la rue comme c’est déjà le cas de certaines familles !!!

    Alors Vite, Aidez-nous !

    Comment ?
    En envoyant un fax (02 38 53 32 48 – A l’attention de M.Le Prefet), en envoyant un mail à la préfecture du Loiret, (http://www.loiret.pref.gouv.fr/contact.php3) pour dénoncer cette situation et en diffusant cet appel! N’oubliez pas de nous adresser une copie de votre message par mail.

    MERCI

    Plus d’infos sur http://collectifabresid.canalblog.com

    Posté par CollectifAbresid, 30 juillet 2006 à 15:58 | | Répondre
Nouveau commentaire